mardi 21 janvier 2020

Rouge Sang et Noir Corbeau tome 1 : L'Apprentie Faucheuse



Synopsis :


"Aujourd'hui, je suis morte"

Amélia Pratt était une simple domestique, pauvre et sans avenir. Mais par une froide nuit d'hiver de l'année 1850, un homme la précipite dans la mort. 
Elle renait alors sous les traits de Red Death, l'une des sept petites faucheuses. 
Désormais, son rôle est de pourchasser les esprits errants et les fantômes. Et à ce petit jeu-là, elle est la meilleure !   
Pourtant, elle n'a pas choisi l'Ankou le plus docile pour la seconder dans sa tâche. En effet, le beau Rain n'est autre que son propre meurtrier, désormais contraint de lui obéir pour l'éternité... 
Entre complots, dangers et trahisons, parviendra t-elle à accomplir son rêve : devenir la prochaine Grande Faucheuse du Sanctuaire de la Mort ?


Chronique :  


L'Apprentie Faucheuse est un roman plutôt déroutant, ne se prenant pas toujours au sérieux malgré l'aspect ténébreux de l'histoire. 
La Mort est traitée d'une façon à la fois légère et dramatique. L'univers créé par l'auteure est immersif, son ambiance se faisant rapidement ressentir dès les premières pages. 
J'ai particulièrement aimé le début de l'histoire. Elle m'a plongé directement dans une atmosphère malaisante, dénonçant indirectement un sujet toujours aussi fort.
La suite s'est avéré tout aussi plaisante, malgré quelques moments de flottements.

L'écriture est aussi simple que fluide. Malgré des petites fautes par-ci par-là, celles-ci sont vraiment minimes et je n'ai donc pas été freiné pendant ma lecture

J'ai apprécié la plupart des personnages. Mais le principal, Amélia, m'a parfois agaçé. 
Ses interactions avec Rain (et ses actions contre lui) vont parfois trop loin, prenant des proportions malvenues dans des situations qui n'en demandaient pas tant.
D'accord, Amélia a souffert, possède un caractère farouche et est animée par la vengeance, mais je l'ai trouvée trop hautaine la plupart du temps. Personne n'est parfait évidemment, mais ce n'est pas le personnage qui a eu ma préférence, même si je suis loin de la détester.
Au contraire, Rain est un personnage à la fois drôle et complexe, même si lui aussi en fait parfois trop. Il apporte une touche d'humour bienvenue, me procurant quelques fous rires. C'est vraiment celui, à mon sens, qui apporte du piquant à l'histoire.
Mais le personnage qui a ma préférence, bien que pas très présent, n'est autre que la Santa Muerte ! Elle dégage un charisme et un mystère qui ne m'ont pas laissé indifférent. J'ai vraiment hâte d'en savoir plus à son sujet, car elle possède une histoire sans doute très riche et complexe. Ce personnage réserve certainement des surprises, aussi bonnes que mauvaises à mon avis.

Quant à la composition de l'univers, j'ai aimé l'introduction de différents Cavaliers en rapport avec notre société actuelle et son environnement. J'y ai vu des messages cohérents et d'une importance certaine à travers eux.
De même, les questionnements sur la vie et la mort recèlent quelques passages marquants (un en particulier me reste en mémoire) et apportent un certain éclairage quant à notre conception de l'humanité. 

L'Apprentie faucheuse est donc un roman immersif, à la mise en page soignée, qui malgré une certaine légèreté questionne l'humanité quant à son rapport à la Vie et la Mort. 
Malgré quelques défauts et des interactions parfois maladroites, c'est une histoire que j'ai trouvé très agréable, notamment de par son univers et les quelques messages introduits à celui-ci.

Je suis maintenant très curieux de lire le 2ème tome, d'autant plus qu'il sera centré sur un personnage ô combien envoûtant !              

Aucun commentaire:

Publier un commentaire