vendredi 20 juillet 2018

Les Primitifs tome 1 - Les Agnos



Synopsis :


Charlotte, jeune passionnée de jeux vidéo mène une vie tranquille, trop tranquille pour elle.
Chaque jour, elle travaille dans une boulangerie et sert un client mystérieux, au physique atypique mais séduisant. Elle est amoureuse de lui mais cet homme, désagréable et inaccessible, ne lui accorde pas un regard ni un sourire, jusqu’au jour où les évènements vont les réunir.
Malgré la découverte des sombres secrets qui entourent ce garçon et l’incroyable révélation sur l’existence de son « espèce », Charlotte lui fait confiance et lui confie sa vie.
Ils affronteront ensemble l’apparition d’un virus mortel, d’agents gouvernementaux qui les pourchassent sans raisons apparentes mais surtout du jeune frère de celui-ci qui semble vouloir du mal à la vendeuse et qui mettra tout en place pour se débarrasser d’elle...


Chronique :


Voilà un roman que j'ai pris plaisir à lire. 
Laetitia propose une histoire originale mêlant plusieurs genres, me donnant la sensation de lire un thriller d'espionnage sur fond de fantastique et de romance.

L'intrigue est très bien construite et pensée, il y a de très bonnes idées. En concentrant l'histoire sur l'espionnage et les éléments qui s'y prêtent, le fantastique gagne en crédibilité. Au départ, les informations arrivent assez vite, mais Laetitia a fait en sorte de créer des situations qui rendent la première impression finalement faussée. 

Les rebondissements sont nombreux, parfois trop même. Car si les différentes actions s'avèrent cohérentes, cela entraine à contrario quelques répétitions. J'ai trouvé que certains éléments ressortaient fréquemment, alors qu'il pouvait y avoir matière à faire autre chose selon moi. Néanmoins, le côté espionnage est bien mis en scène et s'avère crédible, puisque certaines révélations sont inattendues et le suspense est donc de mise. Même si je soupçonnais tout le monde, je ne pensais tout de même pas que certains personnages montreraient une telle facette.
Ces derniers ont plus d'un tour dans leur sac et s'avèrent intelligents. Charlotte, sous des dehors fragiles, est bien plus forte et maligne qu'il n'y parait. J'avoue avoir quand même une préférence pour Emeric, que j'ai trouvé plus honnête et droit par rapport aux autres, malgré une impression de départ pas très réjouissante. Mais je me doutais bien qu'il n'était pas ce qu'il paraissait être.
Néanmoins, je trouve qu'il manque une certaine psychologie à leur encontre.
Ce qui est curieux, c'est que malgré la gravité des événements, je n'ai pas ressenti d'émotions extrêmement fortes. Peut-être que cela venait de la construction.
Cela dit, à travers les personnages, la nature humaine est montrée dans ce qu'elle a de plus abominable mais aussi inattendue.

Si Laetitia utilise bien l'espionnage et le fantastique, le fond de romance ne m'a pas plu. J'ai vite compris ce qui allait arriver et les situations en ce sens sont attendues. Dans un tel contexte, je ne trouve pas qu'une romance était utile, surtout au vu de la situation des personnages.

Quant à l'écriture, si elle s'avère très fluide, accuse cependant le coup à cause de qualificatifs parfois trop fréquents. Les quelques fautes d'orthographes et de temps m'ont surpris, mais il n'y a rien de dramatique pour autant, l'écriture reste suffisamment efficace pour maintenir l'intérêt.

Le prologue du second tome, à la fin de l'histoire, permet d'intensifier l'envie de lire la suite, car personnellement, en le lisant, je veux savoir ce qu'il va advenir !
Laetitia a construit une histoire très prenante et sortant des sentiers battus, malgré quelques défauts.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire