vendredi 11 août 2017

La Mythologie Viking



Synopsis :


L’univers de Neil Gaiman est nourri par les légendes nordiques. Il revient à ses sources et nous raconte enfin la grande saga des dieux scandinaves qui l’ont inspiré pour son chef d’oeuvre American Gods. De la genèse des neuf mondes au crépuscule des dieux et l’ère des hommes, ils reprennent vie : Odin, le plus puissant des dieux, sage, courageux et rusé ; Thor, son fils, incroyablement fort mais tumultueux ; Loki fils d’un géant et frère d’Odin, escroc et manipulateur inégalable… Fières, impulsives et passionnées, ces divinités mythiques nous livrent enfin ici leur passionnante – et très humaine – histoire.


Chronique :


Étant passionné par la mythologie nordique, je me suis plongé dans ce livre avec un immense plaisir. J'ai retrouvé avec bonheur les personnages qui me sont chers : Loki, Fenrir, Thor ou encore Jörmungand, pour un grand moment d'évasion.

Neil Gaiman retranscrit fidèlement les événements les plus importants de la mythologie Scandinave, relatant l'histoire des dieux en partant de la création du monde jusqu'au Ragnarök. Je dois dire en cela que son introduction, où il explique son amour des mythes nordiques et de quels textes il s'est inspirés, est très bien pensée. De plus, la description des neufs mondes est à la fois magnifique et effrayante.

Connaissant la mythologie Scandinave dans ses grandes lignes, je n'ai rien appris de nouveau. Si certains éléments manquent à l'appel, l'auteur a néanmoins eu la présence d'esprit d'approfondir certains pans de l'histoire, permettant de palier ce dit manque. J'ai particulièrement adoré la partie relatant les noces de Freya, où l'auteur pare son récit d'un humour pour le moins caustique, me faisant rire à plusieurs reprises.

Je me suis délecté de cet ouvrage, le livre ayant un très bon rythme et se lisant tel un conte. Toutes les parties demeurent très intéressantes, l'auteur mettant très bien en scène les différents personnages, à travers des interactions ne manquant pas d'intérêt. Si l'émotion manque à certains moments, l'auteur n'oublie pas pour autant d'approfondir un minimum la psychologie des dieux, en particulier Loki. Ce dernier est dépeint avec la complexité et l'ambivalence qui le caractérisent, apparaissant tour à tour bon et mauvais, admirable et méprisable.
À travers lui, la vulnérabilité et l'hypocrisie des dieux eux-mêmes y sont révélées. Ils apparaissent tous humains et faillibles.

À l'instar de La malédiction de l'anneau, d'Édouard Brasey, l'ensemble est riche d'enseignements. La mythologie nordique est à mon sens la plus humaine qui soit, car elle permet de mettre en exergue la question de la mortalité et de la liberté (entre autres choses), les dieux n'étant pas touts-puissants. De même, elle fait prendre conscience que tout ce qui a une fin a aussi une renaissance, ce qui renforce le parallèle avec notre monde et son cycle éternel.

Si l'auteur abuse parfois d'un certain embellissement à l'égard de certains dieux, entrainant de ce fait quelques répétitions, l'ensemble demeure très bien écrit et raconté, à défaut d'être original ou audacieux.

Pouvant très bien convenir aux néophytes comme aux passionnés, ce livre permet de replonger avec bonheur dans cette fabuleuse mythologie. Pour ma part, ce fût un coup de cœur, même si j'ai le sentiment que le livre aurait pu être encore plus long et plus épique. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire