samedi 1 juillet 2017

Lebenstunnel tome 2 - Chaos



Synopsis :


A présent, Krista a perdu ses alliés et ses repères. Elle est seule. Seule dans un univers qui est le sien et dont elle ne veut pourtant plus. Un pied dans chaque camp, elle ne sait plus qui elle est ni où elle doit aller pour découvrir la véritable personne qui se cache en elle. Une seule solution s’offre à elle désormais : quitter Germania. Mais que se trouve-t-il au-delà des limites de la ville ? Le monde entier est-il sous l’égide du régime eugéniste dont elle est un pur produit ?


Chronique :


Le 1er tome m'avait déjà énormément plu. Mais ce tome 2 est encore un cran au-dessus !

La force d'Oxanna, dans cette histoire, est de maintenir constamment l'intérêt du récit, en créant une tension persistante et de nombreuses interrogations. 

Les personnages, faisant tout leur possible pour fuir Germania et mettre un terme aux plans du Führer, ne connaissent aucun répit. Dans le 1er tome, je les avais déjà beaucoup aimé, mais dans ce tome-ci, je trouve qu'ils ont encore gagnés en épaisseur. Oxanna ne lésine pas sur leur psychologie et leurs interactions, ce qui fait que je me suis encore davantage attaché à eux. 

Le scénario demeure très abouti, les informations étant distillées un minimum au fur et à mesure. L'intrigue, par ses chapitres courts, est très rythmée et prend des allures de survival. À travers la fuite des personnages, une véritable course-poursuite s'engage.

Quant au côté historique, celui-ci est encore une fois bien développé. Bien que se passant dans le futur, je n'ai eu aucun mal à m'imaginer les lieux et l'ambiance quasi-apocalyptique du roman. Je n'ose imaginer ce que devait être la réalité à l'époque de la guerre... Quoi qu'il en soit, Oxanna pose des interrogations pertinentes humainement parlant. Il est tour à tour question du contrôle et du pouvoir sur autrui, du doute, du remord quant au sentiment de trahison, ainsi que du sentiment d'appartenance. 

Le plus terrifiant pour moi a été de constater que quelle que soit l'époque, la nature humaine a toujours été la même. Je pense que c'est une des leçons à tirer de cette histoire : en s'imaginant que l'Allemagne aurait gagné la guerre, est-ce que cela aurait changé quelque chose quant à la nature humaine ? D'un côté comme de l'autre, les guerres persistent, la soif de pouvoir, de savoir à n'importe quel prix et de contrôle demeurent.

La fin du roman m'a vraiment stupéfait ! J'avais émis quelques hypothèses, mais je ne m'attendais pas à un tel choc ! Ce qui me fait dire que le plus gros point fort dans cette histoire réside dans l'effet de surprise et les rebondissements qui en découlent. Ce n'est pas le suspense, c'est vraiment la surprise en elle-même. 

Inutile de m'étendre sur l'écriture, il est évident que j'aime beaucoup la façon d'écrire d'Oxanna. Les mots sont en adéquation avec l'ambiance du roman, et elle parvient à rendre ses personnages à la fois énigmatiques et charismatiques.

Bravo Oxanna pour ce 2ème tome, car tu as été plus loin que je ne l'aurais imaginé dans la construction de ton histoire. Elle est vraiment pertinente et fait réfléchir sur la nature humaine, les préjugés, ainsi que sur les technologies, parvenant à faire le parallèle entre passé et futur. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire