mardi 5 juillet 2016

Néachronical tome 1 - Memento Mori



Synopsis :

Après avoir fait le mur pour aller à un rendez-vous nocturne, Néa, 15 ans, se réveille à demi-embourbée dans les marais locaux. Sur le chemin du retour, l’esprit embrumé, elle tente de rassembler des souvenirs qui lui échappent. D’autant plus qu’une fois chez elle, ses parents, sous le choc, lui apprennent que son absence a en fait duré plus de cinq ans.

C’est désormais une jeune femme qui doit reprendre sa vie là où elle s’était arrêtée, c’est à dire au lycée. Seulement, le fossé avec ses camarades se creusent de jour en jour, pas seulement à cause de l’âge, mais également parce qu’une série d’événements inexplicables la rend différente du lycéen lambda. Et du genre humain…
Maintenant, Néa n’a plus qu’une idée en tête : retrouver la mémoire afin de comprendre ce qu’il lui arrive.

Chronique :

Ce 1er tome est vraiment une réussite ! Je me suis plongé dans l'histoire en quelques lignes, l'ambiance se faisant d'emblée très sombre et mystérieuse.

Au début, j'ai trouvé Néa assez impulsive et certaines de ses réactions m'ont pour le moins choqué. Le côté ado au départ n'est pas ce qui m'a le plus emballé, Néa étant assez superficielle, même s'il faut remettre les choses dans leur contexte. Mais par la suite, elle évolue d'une belle manière, se montrant entre autres plus réfléchie. 
J'ai été touché par tout ce qu'elle endure, ce qu'elle vit ne peut laisser indifférent. Entre son passé nimbé de mystère, sa relation très compliquée avec sa famille, et d'autres événements très durs, il y a de quoi être tenu en haleine. Le jonglage entre le présent et le passé de Néa est bien construit, le suspense étant de ce fait bien orchestré.

J'ai beaucoup aimé l'humour noir du roman (l'auteur se tournant même en dérision, ce que j'ai adoré) et la répartie de Néa, allégeant quelque peu la noirceur de l'intrigue. Certaines scènes sont assez trashs et les dialogues ne font pas dans la demi-mesure, mais c'est ce qui fait que le roman est justement aussi addictif, car l'écriture de l'auteur colle parfaitement à l'atmosphère du livre, se faisant très incisive.

La construction de l'intrigue m'a beaucoup plu, car l'auteur prend le temps de développer l'interaction entre les personnages, ainsi que la psychologie de Néa (le fait que ce soit écrit à la 1ère personne aide beaucoup). Ce qui a d'ailleurs fait que je sois autant plongé dans l'histoire, c'est cette incessante envie de trouver et comprendre la nature de Néa. J'ai trouvé que Jean a habilement manié le surnaturel pour l'inclure dans le réel, accentuant l'atmosphère très sombre et mystérieuse du roman. Les capacités de Néa sont aussi fascinantes qu'effrayantes, et ce qu'elle est devenue reste dur à déterminer. En cela, le roman est vraiment original.

J'ai également beaucoup aimé le côté réaliste du roman, les sujets abordés étant très graves et actuels, tout autant que les messages délivrés en conséquence. Un certain équilibre a donc été trouvé entre réalisme et surnaturel, l'un n'étant pas si indissociable de l'autre.

Si deux trois choses m'ont tout de même interpellé, elles ne pèsent pas bien lourd dans mon appréciation globale du roman, que j'ai vraiment beaucoup aimé. La fin est à la fois bouleversante, prenante et frustrante, me donnant envie de connaitre la suite.
En définitif, ce 1er tome est annonciateur d'une excellente saga.

1 commentaire:

  1. Je savais qu'il allait te plaire, haha ! :D Bon bah... plus qu'à lire la suite, quoi :p

    RépondreSupprimer