mardi 26 mai 2015

Pierre de Lune tome 1 : Initiée



Synopsis :

Un jour, on m’a dit que ce pouvoir exacerbé qui grandissait en moi ne pouvait plus être caché. Pour le bien de toutes les espèces opprimées, je me devais d’être une initiée.

Lilith, fille de paysan, vit en autarcie dans un village reculé, rongé par les superstitions et les cultes de divinités. Obligée de dissimuler sa vraie nature, elle reçoit un jour la visite d’un homme très singulier, qui prétend pouvoir la protéger de tous les dangers. Malgré elle, Lilith va devoir faire face à de nouvelles responsabilités, dans un monde où elle est considérée comme une icône susceptible de redonner à Hibendrill sa splendeur d’antan.

Découvrez le premier roman de Laëtitia L. Laridon, une aventure épique, peuplée de créatures autant inconnues qu’étranges…. L’univers de Pierre de Lune.


Chronique :

Après plus d’un mois, j’ai enfin pu le terminer ! Le 1er tome de Pierre de Lune ne m’a vraiment pas déçu.

D’entrée, j’ai été séduit par l’écriture de Laëtitia. Pour un premier roman, je trouve son écriture réfléchie, mature et très fluide. Les dialogues notamment sont très bien construits. À aucun moment je ne les ais trouvés barbants ou inutiles.

Ensuite, l’ensemble des univers qu’à crées Laëtitia m’a agréablement surpris. Certains d’entre eux sont dépaysants, et la magie qui les entourent est assez originale. Pour ce qui est des races, certaines restent connues dans le domaine de la Fantasy, mais elles ont été construites d’une manière personnelle. L’univers global a été mûrement réfléchi et ça se sent, un véritable travail a été fourni.

Pour ce qui est des personnages, j’ai vraiment apprécié la plupart d’entre eux. Lilith est une fille certes assez impulsive (même si d’un côté je comprenais certains de ses agissements) et même butée je dirais, mais elle possède aussi un grand nombre de qualités qui font que je ne pouvais que l’apprécier. Au fil de l’histoire, j’ai vraiment senti son évolution, elle a su apprendre de ses erreurs, et son entourage a été vital pour cela. Quant à ses pouvoirs, ils sont impressionnants.
En parlant de son entourage, j’ai adoré la relation qu’elle tisse avec Sando et surtout Shaë. Sando est un personnage très protecteur et qui a beaucoup d’assurance, tout en sachant se montrer sensible. Quant à Shaë, c’est mon personnage coup de cœur avec Amarah et Mutiane. Sa relation et sa proximité avec Lilith sont vraiment touchantes, et c’est le genre de relation qui m’émeut car j’y suis vraiment sensible. En ce qui concerne Amarah (elle m’a fait penser à Galadriel au début), j’ai adoré sa prestance, son calme et son caractère très réfléchi. Évidemment, du fait de son rang cela est normal, tout comme sa part de mystère. Je ne doute pas qu’elle aura un rôle encore plus important dans le tome suivant. Quant à Mutiane, j’ai adoré son côté très mystérieux, qui au fond cache une femme bien plus sensible qu’il n’y parait. Elle est forte, très expérimentée, réfléchie, et ses pouvoirs sont impressionnants. Sa froideur et son côté distant m’ont fait dire que c’est une femme qui a beaucoup vécu, et qui a souffert. C’est le genre de personnage qui cache une grande richesse intérieure, mais qui demande du temps pour se dévoiler.
J’ai aussi beaucoup aimé la relation entre Lilith et son père. Laëtitia a pris le temps de l’explorer et de la construire, et elle n’en fût que plus belle, bien que pas toujours rose. J’ai trouvé Douce attendrissante même si elle est parfois trop pipelette, et bien que j’ai apprécié Melhen dans l’ensemble, sa possessivité m’a parfois exaspéré.

L’intrigue en elle-même est très intéressante et parfois assez surprenante, mais c’est surtout sa construction que j’ai aimé. Laëtitia l’a construite d’une manière telle que tout s’enchaine avec cohérence, un peu comme les pièces d’un puzzle. Ce qui fait que le suspense est bien présent, et les rebondissements bien senties, puisqu’il y en a certains que je n’ai vraiment pas vus venir. En sachant qu’il s’agit d’un premier roman, et surtout de Fantasy, franchement chapeau.

Le dernier point sur lequel je veux m’attarder (et que j’ai le plus aimé en fait), ce sont les nombreux messages que Laëtitia a fait passer. Il y a un parallèle évident avec notre monde, et c’est vraiment ça qui m’a plu, ce côté réel dans un monde imaginaire. Tour à tour il est question des dangers de la religion, du fanatisme, d’un système comparable à une dictature selon l’univers, de l’innocence perdue, etc… Je ne les ais plus tous en tête, mais j’ai vraiment apprécié tous ces messages car ils sont importants pour les lecteurs. Il y a des choses auxquelles nous ne sommes pas étrangers évidemment, mais le fait de les lires dans un roman force toujours à la réflexion et ils sont susceptibles de faire changer des choses en nous.

J’aurais mis du temps à le lire, mais à l’arrivée ce fût une très belle lecture, et je te félicite Laëtitia pour ce 1er roman vraiment abouti. Tu as déjà tout d’une grande romancière, sincèrement. Maintenant, je suis bien curieux de connaitre la suite de ta saga !

1 commentaire:

  1. Ce livre me fait tellement envie, qu'il a atterri directement dans ma wishlist, lors de sa sortie !

    RépondreSupprimer