mercredi 8 janvier 2014

Le requiem d'un soupir



Synopsis :

Une inspiration... une expiration... un soupir...
La vie de Mercedes se résume à cela. A 19 ans, elle souffre d'un asthme sévère et ne peut profiter de sa vie comme elle le souhaite.
Voyant qu'elle passe à côté de toutes les expériences qu'elle devrait vivre durant son adolescence, une étrange petite fille va venir à sa rencontre afin de lui apprendre à profiter de sa vie.
L'asthme est une maladie commune, mais pas moins grave pour autant. Découvrez l'histoire d'une jeune fille qui se bat pour survivre, pour soupirer son requiem...

Chronique :

Le titre dit tout. Ce roman est comme une musique poignante, dont on ne peut se lasser avant de l'avoir finie, bien que l'on sache comment elle va se terminer. Par moments, je passais du rire aux larmes, car les mots sont d'une grande force. Il s'échappe de ceux-là une sensibilité et une émotivité des plus touchantes. 
 
Ce qui rend ce roman si beau, c'est sa simplicité. Autant dans les dialogues que dans les situations. Rien n'est exagéré. Le quotidien de Mercedes pourrait être le nôtre. Tiffany a eue la présence d'esprit de ne pas faire dans le larmoyant, mais simplement de nous faire comprendre que notre vie peut ne tenir qu'à un fil, et qu'il faut de ce fait toujours avancer, un peu plus à chaque fois. Les sentiments (autant amicaux qu'amoureux) sont décrits avec tendresse et justesse. Le plus drôle, c'est que je n'avais pas l'impression de lire du fantastique, tellement la dose est minime. Mais Tiffany a réussie, avec beaucoup de maitrise, à garder un équilibre constant dans le rythme de son récit.

L'écriture, comme l'histoire, est très maitrisée, et il en ressort la même émotion. Ce roman me rappelle qu'il ne faut pas avoir peur de tendre la main à une personne, pour laquelle on se prend d'affection, bien qu'on ne la connaisse pas forcément. Et au fond de nous, on espère que cette personne fera de même. Il n'y a que comme ça qu'on sait si l'on est digne de partager la vie de l'autre.


Très humain, et d'une grande sincérité, ce requiem est un cri du coeur, mais surtout un hymne à la vie et à l'espoir (malgré tout). Il rappelle, pour finir, que malgré toutes les difficultées que nous pouvons rencontrer, il y a des moments dans notre vie qu'il ne faut pas oublier, de même qu'il y a des personnes pour qui nous comptons, et qu'il ne faut pas cesser (ou avoir peur) d'aimer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire