vendredi 10 janvier 2014

Esprits infinis tome 1 : Perception



Synopsis :

Et si certains d’entre nous étaient dotés de capacités psychiques hors normes ? Votre facteur pourrait lire dans votre esprit, votre collègue de travail ressentir vos émotions… Mais vous ne pourriez pas le savoir, les Psis gardent bien leur secret.
Lorsque Lou rencontre Antoine, elle sent en lui une dangerosité, un mystère qui l’attirent et l’effraient tout à la fois. Elle ne le sait pas encore, mais il va l’entrainer dans son monde. Celui des Psis.

Chronique :

Voilà une lecture qui fût agréable. 

Le monde des psis crée par Adeline Dias m'a plu. Il est intéressant et intriguant (de par les clans et leurs pouvoirs). Ce tome sert sans doute d'introduction, car j'aurais aimé un peu plus d'approfondissement au niveau de ce monde justement. Certes, il y a pas mal de révélations sur l'histoire des personnages par rapport à celui-ci, mais pas suffisamment de pouvoirs sont décrits, et le roman se focalise parfois un peu trop sur la romance entre Lou et Antoine (bien que ce soit les personnages principaux). À ce propos, j'ai craint au début qu'elle prenne des allures trop provocatrices si je puis dire, un peu trop du genre "je te hais mais je te veux quand même". Finalement, au fil de l'intrigue, celle-ci se fait plus constructive et mieux amenée.
Adeline est parvenue à rendre ses personnages très humains et plus complexes qu'ils n'y paraissent. Le vécu de certains est touchant, et
la plupart des relations sont ambigues. Tous les personnages sont plus ou moins tiraillés par leurs démons intérieurs, et ne savent pas toujours comment agir en conséquence vis-à-vis de l'autre. 

Le suspense, quant à lui, est très bien maintenu. Certaines choses seront sans doute expliquées dans les grandes lignes dans le tome suivant, mais tout du long je me suis demandé qui peut bien être cette ombre, et qu'est devenu un personnage en particulier. La fin me donne envie de replonger dans ce monde, car elle laisse planer un mystère et des interrogations qui ne manquent pas d'intriguer.


Merci Adeline pour ta découverte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire